Les plantes magiques

Les plantes ont toujours été essentielles en magie, qu’elles soient employées dans des potions ou pour des rituels. L’aubépine était utilisée par les Romains pour combattre la sorcellerie, et par les Serbes et les Croates pour tuer les vampires (les légendes plus récentes l’ont remplacée par l’ail). Le gui et le chêne étaient sacrés aux yeux des druides. Certaines plantes citées dans les récits magiques n’ont peut-être jamais existé, comme le moly mangé par Ulysse pour se prémunir des sorts de Circé.

 

La mandragore était jadis considérée comme particulièrement magique, notamment en raison de sa racine qui ressemble de façon troublante à un être humain et avec laquelle on fabriquait des amulettes au Moyen Age. De surcroit, la racine de mandragore provoque, si on l’ingère, des hallucinations et des crises de délire.  L’utilisation de la mandragore en sorcellerie remonte à de nombreux siècles, sa racine servant parois de poupée figurant le destinataire d’un sort maléfique. Lors de son procès en sorcellerie, Jeanne d’Arc fut accusée de transporter avec elle une racine de mandragore.

 

yggdrasill.jpgDans la mythologie scandinave l’univers entier était porté par l’arbre Yggdrasil

 

 

Un avis sur “Les plantes magiques

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :