Les procédés magiques

Nous allons considérer les instruments nécessaire à une utilisation magique des plantes, la charge des « herbes » et enfin quelles opérations on peut réellement effectuer.

I. Les instruments

A) Les plantes et accessoires divers 

Munissez-vous de pots pour enfermer vos plantes. Oui, vous avez bien lu, « enfermer » est le mot le plus juste car il faudra les isoler dans un placard afin que la lumière du jour n’altère pas leurs propriétés.

Ce pots ou ces bocaux pourront être en verre, en terre (porcelaine, faïence) mais surtout pas en métal.
Il faut veiller aussi à ce qu’aucun regard indiscret ne perturbe le « repos » des plantes dans le placard; ne les montrez donc pas à vos amis.
Mélangez les plantes, qui se présentent généralement sous la forme de poudre, avec une cuillère en bois.
Pour compenser l’absence des conditions traditionnellement requises pour la cueillette, nous allons vous donner un procédé de « charge » qui rendra aux végétaux leurs vertus premières.

Ayez du papier blanc, un crayon, des ciseaux, des étiquettes autocollantes et une petite boussole.

B) L’autel

Vous aurez à mélanger les plantes, à les charger et à effectuer toutes les opérations magiques sur un autel qui pourra être une petite table, une étagère ou une commode transformée ponctuellement en autel.

Il n’est pas nécessaire que cet autel soit permanent. Vous pourrez le dresser juste avant de commencer la préparation et la cérémonie, et ensuite remettre chaque chose à sa place. Ainsi, personne ne pourra soupçonner que des pratiques « étranges » ont lieu dans la maison.

N’oubliez pas, enfin, de disposer d’une nappe blanche toujours immaculée, d’avoir deux chandeliers et une image représentant l’aspect divin qui vous touche le plus, suivant votre religion/ croyance (la Vierge, le Christ, quelques versets du Coran, quelques phrases de la Bible – de préférence de la Genèse écrite en Hébreu- , le Bouddha, une Divinité de la Trimourti…).

Disposez l’autel selon le dessin :

IMG_2343

C) Les vêtements rituels

Ce seront de simples vêtements (pantalon, pull, jupe, etc) mais qui devront être très propres.
Selon les possibilités de chacun, une sorte de tunique, une robe blanche et longue pourra être portée, que l’officiant soit un homme ou une femme.
Après chaque cérémonie, il faudra ranger ces vêtements dans le placard où sont déjà disposés les pots de plantes.

II. La charge 

Notre propos n’est pas de discourir sur les pouvoirs de « la Radionique ». Remarquons néanmoins que cette science propose des moyens très sûrs pour charger un objet et pallier notre visualisation éventuellement déficiente.

A) Moyen de radionique 

decagone

Le décagone

Voici comment procéder:

  • faites des copies de ce dessin, avec une règle et un crayon de papier (et pas un stylo feutre!). Redessinez les dix côtés en veillant à ce que la figure entière soit bien fermée et que tous les traits aient été couverts par le crayon.
  • Versez la quantité de poudre dont vous aurez besoin dans un bol et posez celui-co au centre de la figure.
  • Sur un morceau de papier, écrivez, toujours au crayon de papier (l’encre de Chine convient également):
    • le nom de la plante, par exemple « fleurs de violette »
    • le symbole traditionnel de l’Elèment dominant en action (je rédigerais au fur et à mesure les informations nécessaire pour chaque plante / sinon n’hésitez pas à m’envoyer un message et je vous répondrais rapidement). ll est conseillé d’écrire ce symbole de la couleur correspondant à l’Elément avec un stylo feutre ou un crayon de couleur (couleurs que je vous indiquerais au fur et à mesure / n’hésitez pas à me contacter pour avoir une information particulière).
  • Placez ce papier sous le bol, de façon à ce que le haut des lettres soit dirigé vers le Nord et le bas (jambages des lettres) vers le Sud.
  • Sur un autre morceau de papier, de même taille que le précédent, écrivez au crayon la propriété magique de la plante (que je vous donnerai également au fur et à mesure de l’avancer du site).
    Par exemple, s’il est question de la Violette,  » Amour fou ». Glissez également ce papier entre le bol et le premier papier.
  • Laissez l’ensemble (morceaux de papier et bol) dix minutes sur le décagone et enlevez-le.

La poudre est prête.

Pour ne pas avoir à recommencer cette charge avant d’utiliser à nouveau la poudre, vous pouvez charger le pot entier, à condition que le diamètre du pot ne soit pas trop grand. Car il est difficile de trouver dans le commerce des pots d’un diamètre de 5 centimètres de diamètre environ, dimension nécessaire pour un usage efficace du décagone tel qu’il est dessiné ici. Nous conseillons donc d’agrandir la figure lorsque vous en ferez la copie (il existe des photocopie munies d’un agrandisseur).

Une fois le pot de poudre chargé, collez-y une étiquette sur laquelle seront rappelés le nom de la plante et sa propriété. Dans le cas qui nous occupe « violette – affaires amoureuses, passion et érotisme ». Puis rangez-le dans votre armoire.

Vous pourrez ainsi, en une seule journée, charger de nombreuses plantes et préparer une fois pour toutes les futures opérations magiques que vous serez amenés à faire. Dans le même ordre d’idée, imaginez les divers domaines de la vie quotidienne qui peuvent appeler pour vous une action magique : santé du psychisme et anti-dépression, demande de guérison de malades, argent, emploi et promotion sociale, amour et problèmes affectifs, protection des enfants et du foyer, développement intellectuels et examens…

B) La visualisation 

Avant le rituel, il faudra que vous visualisiez intensément, en le ressentant fortement sur le plan émotif, le résultat que vous souhaitez obtenir d’une opération magique.

Prenez ensuite l’équivalent de trois cuillères à soupe (utilisez une mesure en bois, pas en métal !) du pot contenant la plante sollicitée; versez-les dans un bol.

Tenez celui-ci à deux mains au niveau de votre plexus solaire et, dans cette position, pensez au but recherché. Visualisez-en les effets, puis penchez la tête vers ce récipient de façon à ce que vos lèvres effleurent le bord. Enoncez alors (3 à 7 fois) doucement, à voix basse (en faisant attention que votre souffle ne fasse pas voler la poudre) le souhait qui vous tiens à coeur puis commencez aussitôt la cérémonie.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :